Fils d’Exon, mais de mère incertaine, Jason est originaire d’Iolco et appartient à la lignée d’Eole. Dans Iolco, en Thessalie, il y a Pélias, l’oncle de Jason, qui a ravi le royaume à Exon et règne à sa place. Une autre version du conte mythologique sur la toison or Jason croit au contraire qu’il reçu le pouvoir d’exercer la régence jusqu’à ce que Jason puisse régner à tous égards. Entre-temps, le jeune Jason a grandi sous la direction du Centaure Chiron, auprès duquel il a appris la discipline médicale avec passion et enthousiasme.

Les aventures de Jason et des argonautes

Une fois adulte, Jason retourne dans son pays natal avec des habits originaux à savoir une lance à la main et un pied sans chaussette. Alors que son oncle Pélias est décidé à offrir des sacrifices aux dieux sur la place du village, Jason entre par effraction et lui fait peur.

Pélias avait été averti par un oracle que le malheur viendrait de la part d’un homme à qui il manquait un pied. Jason réclame le trône qui appartient à son père Exon. Pélias lui dit toutefois qu’il ne sera prêt à le lui donner que si son neveu lui rapporte la Toison d’or, la peau de bélier d’or que le roi Éétès garde en Colchide.

Afin de réussir cette tâche plutôt ardue qu’est la quête de la toison d’or Jason se sert de l’aide d’un groupe de héros. Il embarque alors à bord du navire Argo avec les Argonautes, ce groupe de héros composé de : Ila, Héraclès, Zete et Calaide, Philoctète, Méléagre, Télamon, Pollux et Castor, Orphée, Pélée, Mopso, Idmon, Euphemus et Issione.

Le roi Éétès promet au héros grec de lui donner la toison or Jason à condition qu’il passe trois épreuves difficiles. Dès qu’il apprend l’ampleur des épreuves, Jason se décourage. Les dieux interviennent pour l’aider. Aphrodite demande notamment à son fils Eros de faire en sorte que la fille du roi Éétès, nommée Médée, tombe amoureuse de Jason afin qu’elle puisse l’aider à réaliser son exploit.

Les épreuves de Jason

Il est question ici des épreuves pour conquérir la toison or Jason. Le premier test auquel Jason est soumis consiste à labourer un champ de blé en attelant deux taureaux aux sabots en bronze et qui émettent des flammes par les narines. Médée, qui est tombée amoureuse de lui par l’intercession du dieu de l’amour Eros, donne à Jason un onguent qui le rend imperméable aux flammes brûlantes lancées par les terribles animaux.

Le deuxième test consiste à semer les dents d’un dragon dans un champ fraîchement labouré. Les dents de l’animal auraient généré, avec les pousses, une véritable armée de guerriers. Une fois de plus, l’aide de Médée est providentielle pour passer le test. La femme jette une pierre parmi les guerriers qui, ne sachant d’où elle vient, s’affrontent et s’entretuent.

Le troisième test pour la quête de la toison or Jason est de tuer le dragon qui garde de la Toison d’or. Médée fournit à sa bien-aimée une potion faite de certaines herbes qui endort le dragon. Elle donne ainsi à Jason la chance de prendre possession de la toison tant convoitée.

Une fois la toison retrouvée, Jason s’enfuit à bord du navire Argo avec Medée. Entretemps, celle-ci kidnappe son jeune frère Apsirto. Depuis qu’Eeta est partie sur leur piste, Medea tue son petit frère et jette ses restes à la mer. Le roi s’arrête pour les ramasser, perdant ainsi de vue le navire qui entre-temps poursuit son voyage.

Mais pour punir le comportement de Médée et de Jason, Zeus intervient qui, pour venger le meurtre de la petite Apsyrtos, envoie de violentes tempêtes sur la route de l’Argo pour lui faire perdre ses repères.

Le reste de la vie de Jason est raconté comme triste et solitaire. En tombant amoureux d’une autre femme, il attire sur lui la colère et la vengeance de Médée. L’homme meurt alors qu’il se trouve à l’intérieur de l’Argo, le navire de la quête de la toison or Jason, aujourd’hui obsolète et délabré. L’œuvre principale qui relate les exploits de Jason est le poème épique « Le Argonautiche » de l’écrivain Apollonios Rhodius qui date du troisième siècle avant Jésus-Christ. Le personnage de Jason se trouve également dans le huitième cercle de l’enfer de la « Divine Comédie » de Dante Alighieri, celui dans lequel se trouvent les fraudeurs, Canto VIII.