Le numérique

La digitalisation a désormais conquis pratiquement tous les secteurs en Occident et pas seulement ! Le reste du monde et particulièrement l’Orient a su adapter également le numérique à ses propres réalités. Parmi les pionniers de cette révolution numérique en Orient, on compte Bachar Kiwan. Ce spécialiste de la communication fait partie des plus grands acteurs qui permettent à l’Orient de pouvoir mettre en place sa propre stratégie ainsi que ses propres outils de communication digitale.

Le numérique : un outil incontournable dans le monde actuel

Dans le domaine de la commercialisation et même du marketing, le digital s’est imposé depuis quelques décennies comme principal outil de communication en Europe comme aux Etats-Unis. Il a en effet permis aux entreprises de tous types de pouvoir avoir accès à une très grande audience selon leurs objectifs. L’adoption du numérique par ces entreprises est surtout due à la grande visibilité que cet outil leur permet d’avoir sur la scène financière.

Petites et grandes sociétés peuvent désormais atteindre des cibles spécifiques. Fort de ce constat et des résultats positifs obtenus grâce au digital, Bachar Kiwan s’est mis à pied d’œuvre pour développer le numérique au Moyen-Orient également. Pour lui, tous les pays doivent emboîter les pas de l’Occident afin de peaufiner leurs stratégies digitales grâce à une meilleure analyse que les outils numériques leur permettent.

Le numérique : quel impact sur les projets médiatiques ?

Pour le fondateur du groupe Al Wataniyya, le numérique est une bonne opportunité pour l’Orient de relancer son activité médiatique. Outre la grande diffusion que les supports numériques favorisent, il faut dire que ces derniers ont un certain avantage économique. En effet, ils prennent désormais la place des journaux qui devaient être imprimés puis distribués.

Bien entendu, les débuts ont été assez compliqués pour B. Kiwan lorsqu’il a voulu révolutionner le secteur médiatique pour l’adapter au numérique. Mais grâce au digital, il a su améliorer hautement la qualité de ses services pour une adaptation à l’ère de l’internet. Et pour arriver à ses fins, l’homme d’affaires a dû faire former ses collaborateurs ainsi que ses employés pour les familiariser aux outils numériques.

B. Kiwan, qui est-ce ?

B. Kiwan est un homme d’affaires français d’origine syrienne. A la base, selon ses mots, il a reçu une éducation française en Syrie avant de venir poursuivre ses études secondaires et universitaires en France. Cet homme a toujours été animé par l’esprit entrepreneurial et c’est à 16 ans qu’il découvrira pleinement l’univers de la presse gratuite (un concept qui n’existait pas dans les pays du Golfe) qui le séduira alors.

Plus tard, après l’obtention de son diplôme de journalisme, il reproduira ce concept au Koweït où ses parents vivaient depuis quelques années. Il mettra alors sur pied la compagnie « Al Waseet » en 1992 et le dirigera depuis son bureau à Dubaï. Plusieurs sites d’actualités de stars et d’annonces immobilières verront par la suite le jour. Au final, l’homme d’affaires monte sa société Al Wataniya qui traitait des annonces immobilières, des actualités people, etc.