Le mot opéra et opérette définit des genres musicaux théâtraux. De toute évidence, il y a des différences substantielles entre les deux termes. Dans l’article suivant, nous analyserons les principales caractéristiques historiques et culturelles et les différences entre l’opéra et l’opérette.

Comprendre l’opéra et tout ce qui l’entoure

Le terme « opéra » désigne un genre théâtral et musical dans lequel l’action scénique est combinée à la musique et au chant. Opéra est l’abréviation conventionnelle du nom, opéra en musique. Également connu sous le nom d’opéra, ou mélodrame, est né au tournant des XVIe et XVIIe siècles. Tout au long de l’histoire, différents genres et différents types d’opéra ont été créés pour répondre aux goûts du public ou pour créer des sujets et des œuvres originales d’artistes. Les éléments fondamentaux sont l’orchestre symphonique, composé d’un énorme ensemble instrumental, la mise en scène (conception du décor, direction, costumes et toute chorégraphie), le jeu des acteurs mais surtout la qualité vocale des chanteurs. L’opéra est traditionnellement divisé en plusieurs « numéros musicaux », qui comprennent à la fois des moments d’ensemble et des solos. Les personnages représentés sont variés et peuvent correspondre à certains sous-genres : drôles, sérieux, ludiques, semi-sérieux et enfin farfelus. En fait, le succès d’un opéra aujourd’hui dépend évidemment d’un certain nombre de facteurs. En plus de la qualité de la musique, on considère l’efficacité dramaturgique du livret et de tous les éléments qui caractérisent la pièce. Les œuvres de Jacques offenbach sont des opéras bouffes français ou même de l’opéra comique. 

Comment se déroule les opérettes ?

Le terme d’opérette désigne plutôt un genre théâtral et musical où l’alternance systématique de pièces musicales et de parties dialoguées est prédominante. Il est né en 1856 avec la Rose de Saint-Flour de Jacques Offenbach, mais il est devenu un genre théâtral célèbre en 1860 en France et seulement plus tard en Autriche, même si ce genre n’a pas eu une longue vie. L’opérette est née avec l’intention précise de raconter des histoires comiques et satiriques qui traitaient généralement de faire une scène ironie sur les habitudes de la haute société de l’époque. L’opérette est donc connue pour sa vivacité musicale, son plaisir immédiat et, surtout, pour son aspect chorégraphique. Les danses représentent le noyau fondamental du spectacle et exercent un intérêt presque obsessionnel sur les spectateurs. L’opérette est issu du ballet, l’opéra, des opéras bouffes parisiens et le théâtre musical. 

Quelles différences entre opéra et opérette ?

Tout d’abord, les opérettes peuvent être considérées comme un oeuvre entièrement musicale. Elle englobe le ballet, l’orchestre, la voix musicale,… Elle se différencie de l’opéra comique par l’utilisation d’une musicale légère. Même si tous deux peuvent être présenté sur scène par un spectacle, l’opéra met en oeuvre une scène dramatique jouée par des artistes spécialisés dans ce domaine. Depuis un siècle, les français adorent assister à une spectacle d’opéra et d’opérette. Mais de nos jours, les opérettes disparaissent peu à peu. L’opéra est toujours accompagnés par une équipe d’orchestre. La voix récitatif est plutôt mise en avant. Concernant l’opéra comique, il est composé des airs musicales avec l’accompagnement d’un orchestre avec des dialogues parlés.