Crédit : youtube

On a tout dit de Maupassant ! On a loué, bien sûr, son style, son cynisme et ses personnages attachants et réalistes. On s’est laissé troubler par son regard sombre sur l’existence, sa misogynie et, plus généralement, sa misanthropie…
Mais ce qu’à mon goût on ne loue pas assez, c’est son art du récit, de la belle histoire et de la construction machiavélique, l’art de mener son lecteur droit au but de sa démonstration…
Un Art au sommet dans « Bel-Ami ».