Crédit : youtube
« La tragédie est donc l’imitation d’une action noble, conduite jusqu’à sa fin et ayant une certaine étendue […] ; c’est une imitation faite par des personnages en action et non par le moyen d’une narration, et qui par l’entremise de la pitié et de la crainte, accomplit la purgation des émotions de ce genre. » – Aristote, Poétique, chapitre 6
(http://www.etudes-litteraires.com/figures-de-style/catharsis.php)

*** DEFINITION DE PASSION POUR ARISTOTE *** :

« La passion est pour Aristote une altération, un changement qui affecte l’âme ou le corps. Du point de vue moral, la passion est pour lui neutre car elle est purement passive ; tout comme on ne blâme pas quelqu’un dont le corps est malade, on ne blâmera pas celui qui est sous l’emprise d’une passion. Enfin, les passions peuvent être classées selon le plaisir ou la peine qu’elle procure. C’est ainsi que s’opposeront amour et haine, espoir et désespoir, etc. »
maphilo.net