Il est vrai que l’hiver n’est pas la saison idéale pour visiter la Bretagne. Mais les plages et les villes du Finistère ne sont pas fréquentées par les touristes en basse saison, de sorte que les rares visiteurs peuvent profiter, le temps d’un week end ou de quelques jours de vacances, des illuminations de Quimper, des beaux marché de Locronan, de la mise en lumière de tout un village et des magnifiques spectacles de rue de Brest. Avec vos enfants, allez à Ille-et-vilaine pour voir en exclusivité le père Noël ! Cela a son propre charme et est presque un cadeau de Noël suffisant pour les vrais fans de la Bretagne.

Les marchés de Noël de Bretagne

Même les plus grandes villes de Bretagne ont un marché de Noël. Parmi les plus beaux marchés de Noël de Bretagne, on trouve celui de Locronan avec ses belles illuminations, de Rochefort-en-terre pour son ensemble pittoresque et, pour les manèges, celui de Rennes. Si vous êtes à la recherche de cadeaux de noël originaux, vous les trouverez à coup sûr dans les marchés de Bretagne. Il faut se passer de la neige à Noël en Bretagne, mais pas avec des marchands de produits d’artisanat, de spécialités et de décorations de Noël, et pas avec du vin chaud. Il y a quelques années encore, il était impensable de « contaminer » le vin rouge avec des épices et de le réchauffer en France. Entre-temps, les jeunes Français en particulier acceptent le « vin chaud » comme un phénomène saisonnier amusant. Le matin du 25 décembre, ils sont allongés sous le sapin de Noël ou dans les chaussures des enfants.

L’histoire du sapin de Noël en Bretagne

Le vrai sapin de Noël était à l’origine, un épicéa. Pour les Celtes d’antan, l’arbre de noël, qu’ils appelaient aussi « ar wezenn nedeleg », correspondait au jour de renaissance du soleil et était considéré comme étant « l’arbre de l’enfantement ».

Les plus beaux endroits à visiter dans le Finistère

Destination incontournable inhérente aux fêtes de Noël, la ville de Locronan fait parler d’elle chaque année avec ses belles illuminations et ses beaux marchés de Noël. Découvrez des animations inédites, le père noël, et tout un village en lumière pour cet événement féerique, en famille, en couple, entre bande d’amis ou même en solo! Vivez la magie de Noël au cœur de chaque région du Finistère : à Quimper, à Rennes, à Brest, à Ille-et-vilaine ou encore en Côtes d’Armor, à travers des feux d’artifice, des tableaux vivants et des spectacles de lumière inoubliables.

Un menu de Noël typique de la Bretagne

En plus des cadeaux, tout le monde attend avec impatience une nourriture excellente. La veille et le jour de Noël, l’apéritif obligatoire est un peu plus somptueux que d’habitude. Le noble cidre et le vin ou le champagne de Noël peuvent se déguster avec plaisir un peu plus. En outre, le verre contient des délices copieux, appelés « Verrine ». Lorsque la fête de Noël est enfin terminée, l’entrée est souvent composée de spécialités bretonnes comme les huîtres ou les coquilles Saint-Jacques, et pas seulement en Bretagne.

A l’occasion des fêtes de Noël, dans de nombreuses familles, le plat principal est alors la volaille, bien qu’en France on ait tendance à découper la dinde plutôt que la classique oie de Noël allemande. Les châtaignes sont sur la table en accompagnement de l’oiseau, l’ingrédient principal des sauces particulièrement exquises pour le rôti de Noël est le foie gras.

La Bretagne et l’histoire de la bûche de Noël

Sans dessert, il y a peu à manger en France toute l’année, et c’est particulièrement vrai pour le dîner de Noël. La « Bûche de Noël » est une spécialité qui est généralement commandée des semaines à l’avance auprès du confiseur de confiance. La spécialité de gâteau serait presque une insulte à la Bûche, qui est artistiquement décorée de fruits, de chocolat ou de crème. La Bûche de Noël est également disponible en version bretonne avec des biscuits bretons, du caramel au beurre salé et, bien sûr, beaucoup de beurre. En fait, la bûche était appelée Kef nedeleg, skod an nedeleg, an etev nedeleg ou encore  tos an nedeleg. Elle était aspergée d’eau bénite et de sel avant d’être brûlée. La combustion durait plusieurs jours afin de chauffer la veillée de Noël après la messe. Les braises obtenues étaient recueillies en raison de leurs vertus médicinales et pour se protéger de la foudre et des serpents. 

La Bretagne et l’histoire de la tradition de Noël 

En Bretagne, il y a une légende selon laquelle la nuit de Noël, des marins noyés chanteraient dans la Baie Les Trépassés, tout près de la Pointe du Raz. Autrefois, à l’époque où la pratique religieuse était très présente en Bretagne, les gens fêtaient la nativité de l’enfant Jésus était appelé Ar Mabig Jezuz. Et aujourd’hui, le père Noël en Bretagne, s’appelle Tad-kozh an nedeleg signifiant littéralement « le grand-père Noël ».