télomérase

Personne ne peut échapper au vieillissement cellulaire. Toutefois, la télomérase est une enzyme qui permet de contrecarrer les cancers et le vieillissement chez l’homme. Elle joue ainsi un rôle important dans l’organisme. Comment fonctionne-t-elle ? Comment lui assurer une meilleure longévité ?

La télomérase : c’est quoi au juste ?

Les chercheurs en médecine ont prouvé qu’un organisme humain possède des milliards de cellules qui se divisent et se multiplient. L’ADN composant les chromosomes est copié, mais à l’extrémité, une partie est perdue. Celle-ci ne contient donc pas d’information génétique. Elle est surnommée le télomère, et à chaque division elle se raccourcit et meurt à la fin. De la sorte, la cellule disparait totalement. Afin que l’organisme puisse renouveler chaque cellule, certaines cellules échappent à ce phénomène naturel, car elles sont dotées d’une substance appelée télomérase. Cette enzyme a pour fonction de reconstruire les télomères.

La réactivation des télomères peut néanmoins causer diverses maladies comme les cancers. Plus de la moitié des cancers ont été constatés après la réactivation de la télomérase, formant ainsi des cellules cancéreuses. Par contre, à défaut de fonctionnement de la télomérase, l’apparition de nombreux troubles est inévitable, comme la dyskératose congénitale ou le syndrome de Hoyeraal-Hreidarsson. Pour plus d’informations sur la télomérase, consultez www.laboratoire-naturoscience.fr.

Comment stimuler les télomères ?

Les télomères garantissent la longévité d’une personne. Leur quantité est au maximum à la naissance et diminue au fur et à mesure, jusqu’à disparaitre totalement chez les personnes âgées. La télomérase est un enzyme qui permet de ralentir le raccourcissement de ces télomères et de retarder le vieillissement. De la sorte, il faudrait trouver un moyen efficace pour les stimuler. Plusieurs facteurs peuvent en effet avoir des impacts négatifs sur la longueur de vos télomères tels que le stress, les activités physiques pratiquées, la qualité et la durée du sommeil, les habitudes alimentaires et l’exposition aux substances polluantes et chimiques.

Pour rallonger la durée de vie des télomères, privilégiez une alimentation anti-inflammatoire, notamment les légumes à feuilles vertes et colorées, les graines, les fruits à coques, les légumineuses et les noix. L’huile de lin et les produits riches en oméga-3 de provenance végétale sont également excellents pour la santé. De même, mangez suffisamment de vitamines B et d’aliments antioxydants pour abaisser les taux d’homocystéine. Item, les produits contenant des vitamines D, C et E sont bons pour la santé (citrons, abricots, carottes, tomates, thé vert…). En tout cas, il est très important de manger sain et équilibré pour rester en bonne santé. Par ailleurs, essayez de réduire le stress, en prévoyant de temps en temps des moments de détente. L’aspirine, prise à faible dose, l’astragale et la silymarine ont aussi un effet positif sur la longueur des télomères.

Quels sont les gestes à éviter pour rallonger les télomères ?

La télomérase, surnommée la protéine de l’immortalité, possède la faculté bénéfique de remonter l’horloge biologique des cellules. Elle permet d’ailleurs d’optimiser les espoirs en matière de traitement des maladies dégénératives. Il existe actuellement de nombreuses substances prouvées qui peuvent raccourcir les télomères. Ainsi, méfiez-vous de certaines matières qui risquent d’accélérer le processus de vieillissement. Il s’agit de : la viande rouge, la viande transformée, le pain blanc, les boissons sucrées, le soda, les graisses saturées, l’alcool et le fer, s’ils sont consommés de manière excessive.

En outre, les mauvais rapports sociaux et affectifs ainsi que les facteurs environnementaux ont un effet néfaste sur les télomères. Ainsi, évitez de sortir les jours de pics de pollution et protégez-vous des rayons ultraviolets. De même, l’anxiété, la douleur chronique et le manque de sommeil sont également associés à des télomères courts. Le surpoids, l’excès de calories, la résistance à l’insuline, l’inflammation et le manque de défenses antioxydantes sont aussi responsables de la diminution des télomères.

Enfin, un exercice régulier est fortement recommandé, au moins, vous devez réaliser une marche de 30 minutes par jour, vu que la réduction de la taille des télomères est causée par l’inactivité physique. Mais si possible, prévoyez une activité physique de 2 heures 3 fois par semaine. Cela aura des effets bénéfiques sur la longueur de vos télomères.