Le Prix Nobel est une récompense qui est attribuée chaque année aux personnes ayant apporté un renouveau, un élan de prospérité et savoir au bénéfice à l’humanité, par leurs inventions dans différents domaines ou par leurs actes.

Des personnes vivantes qui se sont distinguées par leurs recherches, leurs découvertes, leurs inventions, leurs travaux et leur engagement en faveur de la paix dans le monde.

Le fondateur du prix Nobel : Alfred Nobel

La vie d’Alfred Nobel, né le 21 octobre 1833 à Stockholm, est toute entière marquée par les inventions. Son père qui était entrepreneur et président de Bofors Nobel, s’était engagé dans de nombreuses expériences et inventions. Ce qui fit leur fortune.

Son père avait accumulé une importante somme d’argent provenant des 355 brevets de ses inventions originales. Parmi elles, une en particulier avait marqué un nouveau chapitre de l’histoire de l’humanité : la dynamite.

La naissance du prix Nobel

À la base de la naissance du prix Nobel, il y avait eu un accident qui avait entraîné la mort de Ludvig, le frère d’Alfred. Cet accident avait été causé précisément par une explosion inattendue de dynamite, lors d’une expérience. Après la mort de Ludvig, la presse avait fait part par erreur de la mort d’Alfred à la place de son frère.

L’inventeur, frustré a réagi de façon très négative. Prenant cela comme une provocation et une attaque publique, Alfred très affecté s’était mis en tête de rentrer dans l’histoire pour de grandes choses mais non pas en tant que comme un inventeur philanthropique.

Il avait donc décider d’allouer 94% des revenus de ses brevets à la création d’un prix qui porterait son nom afin d’entrer dans l’histoire à tout jamais.

Le prix Nobel, comme dans la volonté de son fondateur, ira à ceux qui travaillent au service de l’humanité dans les domaines de la médecine, de la chimie, de la physique, de la littérature et pour ceux qui promeuvent des relations pacifiques entre les peuples du monde ; c’est ce qu’on appelle le prix Nobel de la paix.

Il a par contre ignoré et l’attribution du prix Nobel de mathématiques. Cela est du à plusieurs théories dont la véracité n’a jamais été prouvée. Certains affirment que son épouse l’avait trompé avec un mathématicien, d’autres pensaient que étant physiciens, Alfred n’en avait que faire des mathématiques, ou encore que le prix de mathématiques existait déjà.

Alfred Nobel est mort en 1896. Depuis 1901, le prix qui porte son nom est décerné régulièrement chaque année. Les exécuteurs de ses dernières volontés étaient Ragnar Sohlman et Rudolf Lilljequist, qui ont créé la Fondation Nobel pour gérer les 31 millions de couronnes suédoises.

Le testament d’Alfred Nobel

Les instructions précises de Nobel peuvent être lues dans sa propre volonté :

« Tous mes avoirs restants seront utilisés de la manière suivante : le capital, provenant de mes exécuteurs testamentaires employés dans des placements sûrs, constituera un fonds dont les intérêts seront distribués chaque année sous la forme d’une prime à ceux qui, au cours de l’année précédente, ont le plus contribué au bien-être de l’humanité.

Cet intérêt sera divisé en cinq parts égales à répartir comme suit : une partie à la personne qui a fait la plus importante découverte ou invention dans le domaine de la physique ; une partie à la personne qui a fait la plus importante découverte ou invention dans le domaine de la chimie ; une partie à la personne qui a fait la plus grande découverte dans le domaine de la physiologie ou de la médecine ; une partie à celui qui, dans le domaine de la littérature, a produit l’œuvre la plus remarquable de tendance idéaliste ; une partie enfin à celui qui a fait ou fait le meilleur travail pour la fraternité entre les nations, pour l’abolition ou la réduction des armées permanentes et pour la formation et l’augmentation des congrès pour la paix. »

Les lauréats : les doubles et les Nobel de la famille

Depuis plus de 100 ans que le prix Nobel existe, des centaines de chercheurs, d’universitaires, de poètes et de personnalités de la géopolitique mondiale se sont succédés. Seules quatre personnes ont reçu – non pas un mais deux prix Nobel à ce jour.

Autre particularité : les multiples prix Nobel partagés dans une même famille. Il y a une douzaine de cas. Parmi ceux-ci se distingue sans doute la famille Curie qui, outre les deux prix de Marie, a accumulé trois récompenses : son mari Pierre pour la physique en 1903, sa fille Irène Joliot Curie et son mari, Frédéric Joliot Curie, en 1935 pour la chimie.

Les prix Nobel italiens

Il y a 20 lauréats du prix Nobel à ce jour, tous italiens et italiennes. Une liste de noms qui comprend des chercheurs, des universitaires et des auteurs qui sont entrés dans l’histoire de l’humanité pour leurs travaux.

Les prix pour la médecine et la physiologie et ceux pour la littérature sont égaux. D’une part, six sommités médicales

D’autre part, six noms inoubliables de l’histoire de la littérature italienne de tous les temps

Ce dernier est un cas unique d’homme de lettres du monde du théâtre, récompensé par la motivation suivante

Seules deux femmes peuvent être distinguées dans la liste : l’écrivain sarde Grazia Deledda et la scientifique piémontaise Rita Levi Montalcini.

Pour le premier, auteur de romans qui ont fait date dans la culture italienne de la seconde moitié du XIXe siècle comme « Elias Portolu » et « Canne al vento », la reconnaissance pour :

Rita Levi Montalcini, en revanche, qui a consacré toute sa vie à l’étude et à la promotion de la culture, est entrée dans l’histoire pour avoir découvert et identifié le facteur de croissance des fibres nerveuses, contribuant ainsi de manière significative à la compréhension et au traitement des maladies neurologiques dégénératives telles que la maladie d’Alzheimer.