Les pays les plus dépendants des exportations vers l’ancien bloc de l’Est proviennent de la même région générale. Ils importent tous plus qu’ils n’exportent, et certains, dépendent également des envois de fonds des expatriés pour leurs revenus. Les pays cités dans cet article ont des échanges commerciaux importants entre eux et disposent aussi de partenaires dominants au sein des régions développées.

Les pays en « stan »

Le Kirghizistan

La principale occupation du Kirghizistan est l’agriculture et plus des deux tiers des exportations du Kirghizistan sont destinés à d’autres économies à faible et moyen revenu d’Asie centrale et d’Europe de l’Est. Les richesses minérales, comme celles provenant de la mine d’or de Kumtor, sont à l’origine de la plupart des recettes d’exportation du Kirghizistan, et elle contribue à un tiers du PIB et de l’emploi du pays. Le pays dispose notamment de nombreuses ressources minérales, dont les exportations sont une source importante de revenus. Le Kirghizistan a exporté des marchandises pour une valeur de 109 milliards de dollars, mais a en revanche importé du pétrole, des textiles et des voitures pour une valeur de 93 milliards de dollars.

Ses principales exportations sont l’or, l’uranium, le cuivre et d’autres métaux précieux tels que l’argent, le platine et le rhodium. Les légumineuses séchées sont l’un de ses principaux produits d’exportation agricole. Les exportations sont principalement destinées à la Suisse et à la Chine. Ses exportations vers les pays en développement représentent ainsi 672 % de son commerce. Les métaux précieux sont exportés vers les pays riches et en développement, la Russie, la Bolivie, le Guatemala et les Etats-Unis. Cependant, le pays est en proie à la corruption, à l’instabilité régionale et à la faiblesse des investissements dans son économie.

Le Tadjikistan

Le pays possède également une économie en transition, dont le produit intérieur brut (PIB) a augmenté à un rythme annuel de 96 entre 2000 et 2007, et les effets de la récession de 2008 ont bloqué ce processus. Les principaux secteurs de son économie sont les services (539 %), l’agriculture (233 %) et l’industrie (228 %). Ses principales exportations sont l’aluminium, l’or, le minerai de zinc, le plomb, le coton, les textiles, les fruits, l’huile végétale et l’électricité. Le pays exporte généralement vers la Turquie, le Kazakhstan, la Russie, la Chine et l’Italie, et ses exportations vers l’ancien bloc de l’Est avec les pays en développement représentent 468 % de son commerce.

L’Ouzbékistan

L’Ouzbékistan est passé à l’économie de marché depuis son indépendance de l’Union soviétique, les services (495 %), l’industrie (32 %) et l’agriculture (185 %) étant les trois principaux secteurs de son économie. Cela s’appuie sur une main-d’œuvre instruite et bien formée. Au niveau mondial, l’Ouzbékistan possède la plus grande mine d’or à ciel ouvert. Ses principales exportations sont l’or, le gaz de pétrole, les voitures, le cuivre, les machines, les engrais minéraux, les métaux ferreux et non ferreux, les produits alimentaires et le coton. Elle exporte principalement vers la Suisse (258 %), la Chine (176 %), le Kazakhstan (142 %), la Turquie (99 %), la Russie (84 %) et (69 %), et les exportations vers l’ancien bloc de l’Est et les pays en développement représentent 411 % de son commerce.

La Géorgie et le Monténégro

La Géorgie

La Géorgie est stratégiquement située entre l’Asie occidentale et l’Europe de l’Est, et a accès aux routes commerciales maritimes et terrestres. Son marché libre, son économie stable et ses politiques favorables aux investisseurs facilitent les échanges avec ce pays.

En 2014, elle a exporté pour 358 milliards de dollars de voitures, de pétrole raffiné, d’alliages ferreux, de minerai de cuivre, de gaz, de médicaments, de matériel de radiodiffusion et de vin. Elle exporte principalement vers l’Azerbaïdjan, les Etats-Unis, la Russie et l’Arménie, et le commerce avec l’ancien bloc de l’Est et les pays en développement représente 56 % de son commerce.

Monténégro

Cet Etat des Balkans a une économie de transition basée principalement sur les services, et se remet encore de la guerre et des « sanctions économiques » des Nations unies. Ses exportations vont le plus souvent vers les pays voisins et la Slovénie, qui représentent respectivement 227%, 227% et 78% de ses exportations, et les exportations vers l’ancien bloc de l’Est et les pays en développement représentent 515% de son commerce. Les principaux produits exportés sont l’aluminium, le pétrole raffiné, les voitures, les bateaux de plaisance et les produits agricoles tels que les légumineuses séchées.

Relations commerciales en Asie centrale et en Europe de l’Est

La Serbie, la Grèce, la Croatie et la Bulgarie exportent également vers l’ancien bloc de l’Est et les pays en développement voisins, ce qui représente respectivement 396 %, 301 %, 274 %, et 234 % de leurs recettes d’exportation.

La Moldavie exporte des denrées alimentaires, des textiles et des machines vers la Roumanie, la Russie, l’Italie, le Royaume-Uni et l’Allemagne. La Serbie exporte des voitures, des machines, du gaz et des médicaments en Italie, en Allemagne, en Bosnie-Herzégovine, en Russie et en Roumanie. La Grèce exporte du pétrole, des médicaments, de l’aluminium, du poisson et des légumes vers la Turquie, l’Italie, l’Allemagne, la Bulgarie et Chypre. La Croatie exporte des machines, des textiles, des produits chimiques, des denrées alimentaires et des carburants vers l’Italie, l’Allemagne, la Bosnie-Herzégovine et la Serbie. La Bulgarie exporte des textiles, du fer et de l’acier, des machines et des combustibles vers l’Allemagne, l’Italie, la Turquie, la Grèce et la France.

Les pays figurant sur cette liste ont en plus des échanges commerciaux importants entre eux. La Suisse, la Chine, l’Allemagne, l’Autriche et les Etats-Unis, du moins parmi les pays riches, sont leurs autres partenaires commerciaux dominants. Cependant, l’Ouzbékistan a parfois fermé ses frontières pour le commerce avec ses voisins du Kazakhstan, du Kirghizstan et du Tadjikistan en raison de différences économiques et géopolitiques.